full screen background image

Entretien de Guillaume Cocude dans Décision Boissons

Entretien de Guillaume Cocude dans Décision Boissons

Directeur général de Lixir depuis six mois, Guillaume Cocude revient sur les atouts et caractéristiques de la société de distribution.

Comment est structurée la société Lixir ?

Lixir est une société française de distribution de spiritueux résultant de la joint venture de deux actionnaires : l’entreprise familiale écossaise William Grant & Sons et groupe français, familial aussi, Rémy Contreau. Lixir commercialise également des produits qui n’appartiennent pas à ses deux actionnaires comme le champagne Piper Heidsieck, récemment racheté par EPI, ou la vodka Russian Standard, propriété de l’homme d’affaires russe, Roustam Tariko. Avec 140 collaborateurs, Lixir a réalisé en 2011, un CA de 170 millions d’euros.

Quelles impulsions ou orientations souhaitez-vous donner à Lixir ?

Nous avons la chance de dépendre de deux actionnaires qui ont des stratégies et des objectifs communs très clairs. Ils souhaitent que nous contribuions à la construction de leurs marques premium à long terme pour celles qui ont été lancées plus récemment, et à la montée en puissance des marques déjà bien installées sur le marché français comme Glenfiddich, par exemple, dont nous vendons, chaque années, plus d’un million de cols.

Privilégiez-vous un circuit de distribution ?

Lixir réalise, dans la moyenne du marché, 85% de son chiffre d’affaires en grande distribution et 15% dans le circuit CHR en s’appuyant largement, pour ce circuit, sur nos partenaires distributeurs-grossistes. Cependant, nous considérons le circuit CHR comme hautement stratégique car c’est ce circuit qui nous permet de construire et de développer nos marques. On y investit donc depuis longtemps à travers des opérations ciblées qui portent leurs fruits puisqu’en 2011, nous avons réalisé une croissance de 10%. Trente-cinq commerciaux se consacrent à ce circuit et ont pour mission de faire mieux connaître nos marques.

Dans ce but, Lixir a organisé des opérations marquantes autour de certains produits…Maintenez-vous ce cap ?

Oui, sans hésiter, et même en amplifiant le mouvement puisque le portefeuille de Lixir s’est encore récemment agrandi en accueillant des produits comme le whiskey irlandais Tullamore Dex, racheté par W. Grant & Sons il y a deux ans, ou le rhum Sailor Jerry. Il est également probable que nous prenions prochainement la distribution d’un bourbon distillé à New York : le bourbon Hudson, qui appartient également à W. Grant & Sons. Toutes ces marques ont de fortes personnalités.

Que pensez-vous de la tendance « cocktails » qui semble séduire, de plus en plus, le consommateur français ?

Je ne peux que m’en réjouir car cette tendance apporte une énergie et un dynamisme nouveaux dans notre industrie. Elle concerne l’ensemble de nos produits. Cela nous oblige aussi à être très à l’écoute du consommateur et de nos clients. Nous avons toujours été proches des barmen, mais nous renforçons encore nos liens avec eux, chaque jour, en faisant vivre le site United Barmen, récemment distingué par les professionnels, qui est une plateforme de rencontre et d’échange, à l’image de ce qu’est la société Lixir : une société reconnue pour son savoir-faire.



BIENVENUE SUR LE SITE DE LIXIR
Ce site est exclusivement réservé aux personnes majeures. Je certifie avoir l'âge légal de consommer de l'alcool dans mon pays de résidence.

Lixir est signataire du code interprofessionnel d’autodiscipline d’Avec Modération ! et de la FFS, et s’engage à favoriser une consommation responsable des boissons alcoolisées. Pour plus d’informations :